Mission et historique

Mission

Le Musée de l’accordéon a pour mission la sauvegarde, l’étude, l’éducation et la diffusion du patrimoine matériel et immatériel relié à l’accordéon au Québec et ailleurs dans le monde. Pour ce faire, le musée détient une collection de 150 d’accordéons et autres instruments qui leur sont reliés, provenant de différents pays et d’époques. Il possède également une grande panoplie d’ouvrages de références et de documents d’archives qui servent à documenter sa collection.

Le Musée se veut ainsi un point de rencontre tant pour les partenaires internationaux et nationaux (musiciens, collectionneurs, fabricants) que pour le Grand public et la clientèle scolaire. Le Musée agît véritablement comme centre de rencontre et de diffusion du riche héritage musical de l’accordéon au Canada.

Historique de l’institution

Instrument phare dans la culture québécoise, la pratique de l’accordéon fait partie de l’univers culturel des Magnymontois depuis près d’un siècle. Ce patrimoine immatériel profondément enraciné dans la culture régionale a favorisé la naissance en 1989 du Carrefour mondial de l’accordéon, un évènement musical d’envergure international, ainsi que la création en 1992 du Musée de l’accordéon. L’établissement est reconnu en 2001 comme institution muséale par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

Composée de deux employés permanents et d’une dizaine de bénévoles, l’équipe du Musée de l’accordéon a développé une connaissance approfondie du patrimoine musical traditionnel et a noué de nombreux partenariats avec la communauté internationale de l’accordéon. Seule institution du réseau muséal au Canada dont le mandat est centré sur l’accordéon, le Musée de l’accordéon est un lieu privilégié qui met en valeur la riche tradition régionale de fabricants et d’interprètes de l’accordéon diatonique tout en soulignant son ouverture sur le monde.

Le Musée de l’accordéon est situé dans le Manoir Couillard-Dupuis, une demeure seigneuriale construite en 1789 et classé immeuble patrimonial en 1961 par le ministère de la Culture et des Communications. L’équipe du Musée en fait également la présentation et l’interprétation lors de ses visites.