Le Carrefour mondial de l’accordéon reçoit une accréditation de l’UNESCO

Le Carrefour mondial de l’accordéon a reçu la reconnaissance le 10 septembre dernier de l’UNESCO à titre d’organisme consultatif pour ce qui a trait au patrimoine immatériel.

L’organisation a ainsi rejoint le club très sélect des 157 organisations à travers le monde qui peuvent participer à l’élaboration des politiques internationales en patrimoine immatériel. « Il s’agit d’une preuve incontestable du leadership de l’organisation en musique traditionnelle et en patrimoine immatériel, ainsi qu’une reconnaissance importante du travail de toute l’équipe. Il faut savoir que les candidatures sont jugées selon plusieurs critères par des experts internationaux et que tous ne passent pas à travers le processus », mentionne Christiane Bouillé, présidente de l’organisation.

Aussi appelé patrimoine vivant, le patrimoine immatériel désigne les savoir-faire, connaissances, pratiques, expressions et représentations qui se transmettent de générations en générations. « De notre côté nous œuvrons à la sauvegarde et à la transmission de la pratique de l’accordéon diatonique et à sa fabrication mais d’autres savoir-faire sont reconnus par la Ville de Montmagny c’est à dire le canot à glace, la chasse à la sauvagine et la pêche », souligne Kathéry Couillard, directrice générale.