Le Carrefour mondial de l’accordéon souhaite développe un système d’enseignement de l’accordéon diatonique

L’accordéon diatonique est un élément central de la musique traditionnelle québécoise. Pourtant, on compte actuellement très peu de ressources au point de vue didactique et pédagogique, tant pour les enseignants que pour les élèves débutants.  Le Carrefour mondial de l’accordéon et son directeur artistique Raynald Ouellet ont donc décidé de prendre les devants et de réfléchir à un système d’enseignement complet qui accompagnera les accordéonistes de niveau débutant à expert. Il existe des méthodes et des transcriptions actuellement qui sont très bien réalisées. L’idée n’est pas d’écarter ce qui s’est fait mais d’aller plus loin dans la réflexion pédagogique et didactique, d’inclure des éléments davantage techniques, de contextualiser le répertoire et d’offrir des conseils sur les répétitions, le montage d’un concert par exemple, explique Raynald Ouellet.  

Pour réaliser le projet, Rachel Aucoin, pianiste et spécialiste en didactique instrumentale et Sabin Jacques, accordéoniste et enseignant, s’unissent à Raynald Ouellet. Ensemble, ils cumulent des dizaines d’années d’expérience en enseignement de la musique. Ils iront à la rencontre de plus d’une dizaine d’enseignants dans différentes régions du Québec afin d’alimenter le projet et la réflexion. Ce système d’enseignement vise à assurer la pérennité du répertoire traditionnel québécois ainsi que la maîtrise technique à l’instrument, et ce, en sécurisant une relève à l’échelle nationale.

Les recherches débuteront dès l’été 2021 et le tout premier système d’enseignement de l’accordéon diatonique sera disponible à la fin de l’année 2022. Rappelons que ce projet a été rendu possible grâce à la collaboration du ministère de la Culture et des Communications, du Carrefour mondial de l’accordéon et MaréeMusique.